Senteurs du soir

 

Dimanche dernier je suis allé avec mes petits enfants jouer dans l'aire de jeu d'Hardelot. Les jeux ne sont pas cassés, il n'y a pas de crotte de chien dans le sable, les enfants ne hurlent pas, les aires de jeux pour enfants sont bizarres à Hardelot.

 

Le soir tombant, nous nous dirigeâmes vers la sortie,  et croisâmes une jeune fille, bien mise sur ses vingt ans, qui nous fit un grand sourire et nous donna le bonsoir avant d'aller jouer au ballon avec son petit frère. Les jeunes filles sont bizarres à Hardelot

 

Quelques jours auparavent, nous étions allés à la réunion de la section boulonnaise de l'UDI, dont la président désignée est Paulette Peuvion. Nous avons eu quelque mal à trouver la salle et nous sommes arrivés en retard.

Malgré tout Richard Honvault a voulu saluer les personnes présentes,  chacun lui a serré la main, sauf,une vieille dame aux cheveux blancs et à la mine fâchée avec la terre entière , qui a refusé la main tendue. Craignant qu'elle ne me morde,  j'ai préparé ma fuite et je me suis assis derrrière la vieille dame , qui a passé le reste de la soirée à ronchonner, mais je suis témoin elle n'a mordu personnne. Les vieilles dames sont bizarres à Hardelot.

 

A cette soirée nous eûmes la joie de voir  notre ami Jean Pierre. qui avait la tête de quelqu'un qui vient de se faire mordre, et qui se demande si le chien mordeur était enragé ou pas. Pourtant notre ami Jean Pierre devrait être content, il est réélu maire UDI d'Hardelot  et vice président socialiste à l'agglo.

Comme Janus notre ami Jean Pierre a deux figures, une rose et une bleue. Pourtant je n'ai vue que la marron. Les politiciens sur le déclin sont bizarres à Hardelot.

 

A la fin de cette belle réunion , nous bûmes le verre de l'amitié,  et Richard profita de l'occasion pour annoncer la bonne nouvelles aux militants présents : " Il n'est plus question en l'état actuel des choses de conduire une liste à Boulogne et les colistiers de Richard, particulièrement UDI, ne veulent plus y aller. Notre ami Jean Pierre et ses copains ont réussi leur coup : l'UDI boulonnaise est morte, Richard est ratacuit."

 Les militants UDI ont eu l'air surpris  et ils ont protesté : "comment,  les morts ne font plus de politique à Boulogne."?  Les militants UDI sont bizarres à Hardelot.