La Voix du Nord et la Semaine dans le Boulonnais viennent d'annoncer la démission de David Dubois. Comme souvent dans  ces cas là, le démissionnaire annonce, que cette décision est motivée par sa famille.

C'est à l'admission que David Dubois aurait du penser à sa famille, quand Daniel Fasquelle, député maire du Touquet,  est venu le prendre par la main pour le propulser sur le devant de la scène politique boulonnaise. A quoi pensait David Dubois à ce moment ?

 Qu'il était le plus beau, le plus fort, qu'il allait écrabouiller la larve grotesque et molle de l'UDI ?

Se David Dubois m'avait demandé conseil, je lui aurait dit que la politique est un monde de crabe ou personne ne marche droit, où les crabes cuits et roses sont les plus méchants ...

Je dis ça, mais je sais que  personne n'écoute les conseils d'autrui,

David Dubois raconte à qui veut bien l'écouter qu'il a subi des pressions, j'y vois là un traitement de faveur de la part des socialistes boulonnais, mon expérience personnelle m'a convaincu que les socialistes boulonnais inclinent plus volontiers vers l'euthanasie judiciaire. Je sais, avec moi ça n'a pas marché, mais ce n'est pas faute d'avoir essayé, comme avec mon chef...

Donc David a pris pour une fois une très sage décision : ne prendre aucun risque et ne pas porter plainte contre les socialistes ...

Ici David a eu raison de suivre les conseils de son copain Jean Pierre Pont, un gars qui ne dépose jamais plainte contre les socialistes, un gars qui avait prévu un avenir brillant à son copain David Dubois

Hé oui Jean Pierre Pont délégué départemental du Nouveau Centre, et maire UDI de Neufchâtel Hardelot avait annoncé à la réunion départementale de l'UDI consacrée aux investiture UDI aux cantonales, que le candidat UDI pour le canton de Boulogne Sud était David Dubois UMP.

Ce jour là Jean Pierre Pont est arrivé avec une heure et demi de retard à la réunion, Jean Pierre Pont portait des chaussures trouées et un pantalon couvert de taches, mais est ce une excuse ?

Je ne crois pas,  et je profit de l'occasion pour tordre le cou à une rumeur infâme qui court à Hardelot : le pissenlit n'est pas la fleur dont on ornerait le front des cocus. Comme son nom l'indique la racine du  pissenlit fait pisser, ses feuilles se consomment en salade et fleurs en confiture, c'est tout ...

Et je ne comprends pas où le où les auteurs de la rumeur ont puisé une information aussi grotesque, et à ces menteurs cachés je dis : "un peu de courage, affrontez la vérité, prenez vos responsabilités"

J'adresse le même message à David Dubois : affronte le réel et arrête de te mentir :

1/ tu as ramassé une gamelle électorale, c'est de ta faute et celle de personne d'autre, même pas de Richard Honvault. Je sais c'est dur à avaler, mais c'est comm çà, et inutile d'invoquer les pissenlits, ou de convoquer la presse, ça ne changera rien ..

2. au Conseil municipal tu n'es pas tout seul, tu es avec Richard Honvault, il est même assis à coté de toi, tournes la tète et parles lui , il ne mord pas

3/ tu annonces que tu soutiendras le Front National 1000 fois plus que Frédéric Cuvillier, tout en restant à l'UMP, c'est Daniel Fasquelle qui va être content, parce que normalement tu dois soutenir l'UMP

4/ ah oui tu viens de te rendre compte que tu étais le bouche trou de Geoffrey Delepierre, je ne comprends pas très bien ton amertume, dans une bouteille de vin, le bouchon est essentiel, même s'il a un rôle cruel..

 

Etant un grand sentimental, pour fêter dignement la mort politique de David Dubois, à qui je souhaite par ailleurs une longue et heureuse vie personnelle, j'ai un peu adapté la chanson des Doors : The End (La Fin)

 

Voici la fin

cher David

Voici la fin

cher David Dubois

 

De tes plans élaborés, la fin

de ta vie politique, la fin

Ni salut ni surprise, la fin

garde cachées tes mains

 

Peux-tu peindre ce que tu seras

enfermé bien attaché

avide... de quelque... ... main étrangère

Dans une... . ville désespérée

 

Perdu dans un désert... . de douleurs

Et tous les électeurs sont fous

et tous les électeurs sont fous

attendant les sous de Cuvillier

 

Le danger rode à Boulogne sur mer

prend la route du port  mon cher David

Scènes étranges au parti socialiste

prend la route du port, mon cher  David

 

prend ton vélo prend ton vélo

va au port , va au vieux port

Le chemin est long, sept miles

prend ton  vélo... il est vieux, et le fer est froid

 

Ta sortie est jolie

va, et nous ferons le reste

 

Le bus rose t'appelle

Chauffeur, quelle route prends tu ?

 

Le tueur s'éveilla avant l'aube, il mit ses chaussons

Il prit un visage dans la galerie des cochons

Et s'avança en bas dans le hall

Il rentra dans la chambre où vivait ta soeur, Et... puis il

Rendit visite à ton frère, puis il

Et continua en bas dans le hall

Il arriva à une porte... et te regarda toi

David Dubois, je veux te tuer

David... je veux... . te niquer

 

Trop tard David, ta chance est partie

L'arrrière du bus, David, s'enfuit

clignot' la nuit

un vieux  bus rose

clignote' la nuit

c'est fini

 

Tu as été , tu as été

 

Voici la fin

cher David

Voici la fin

cher David Dubois

 

c'est dur d'être libre

tu ne me suivras pas

Fin du rire et des mensonges

La fin des nuits de délire

 

La fin David