Ce  lundi 21.03.2011, 05:04 - Mathieu Delcroix dans la  La Voix du Nord  commentait les élections cantonales 

Extrait ... en italiques

La droite paie sa division Incapables de s’entendre pour former un front uni, Christian Ponche (3e, 12,07 %) et Richard Honvault (5e, 9,11 %) en paient les frais. Surtout que si l’on additionne leurs voix, le score serait supérieur à celui du FN, même si le report n’aurait sûrement pas été intégral.

Ce  lundi 21.03.2011, 05:04 - Mathieu Delcroix dans la  La Voix du Nord  a loupé ce commentaire des élections cantonales 

La gauche paie sa division. Incapables de s’entendre pour former un front uni, Christian Baly (39,457 %) et Arnoult (5 7,94%) et Pupin  (10,92%) en paient les frais. Surtout que si l’on additionne leurs voix, le score serait supérieur à 50 % même si le report n’aurait sûrement pas été intégral, et Christian Baly aurait été élu au premier tout et on nous aurait pas emmerdé avec le Front National.

Au fait pourquoi y a t-il un candidat honteux de l’UMP (Christian Ponche) et un candidat  fier de son parti le Nouveau Centre  : Richard Honvault ???

Parce que  François Decoster, patron du Nouveau Centre du Pas de Calais, et son second Jean Pierre Pont, maire de Neufchâtel Hardelot, n’ont obtenu aucune investiture commune (Nouveau Centre + UMP ) pour le Pas de Calais

Daniel Fasquelle, patron de l’UMP du Pas de Calais, doit avoir des missiles de croisière pointés sur Saint Omer (patrie de François Decoster)  et Neufchâtel Hardelot (patrie de Jean Pierre Pont) .

Le premier missile de croisière s’appelle « élections sénatoriales » : Jean Pierre Pont, maire de Neufchâtel Hardelot, veut devenir sénateur à tout prix, ce qui lui permettrait d’être éventuellement candidat aux municipales de Boulogne sur mer en 2014. Et pour ce faire il a besoin des voix de l’UMP, et par conséquent de « tuer » Richard Honvault. Car l’UMP boulonnaise a besoin d’éliminer Richard Honvault pour reprendre le leadership sur Boulogne.

Pour les mêmes raison, Jean Pierre Pont  a besoin des voix des élus municipaux, et notamment de celle des élus  municipaux de Laurent Feutry (27 voix contre seulement 5 pour les élus de Neufchâtel), il mange donc la main de Laurent Feutry, et Laurent Feutry n’a pas eu de candidat Nouveau Centre ou UMP contre lui aux dernières cantonales , merci Jean Pierre ..

Et fin politique le Jean Pierre, à Boulogne, Feutry candidat unique de la droite,  a été carbonisé par le candidat socialiste, merci Jean Pierre ..

Le deuxième missile de croisière s’appelle « élections municipales » :  François Decoster  veut devenir maire de Saint Omer à tout prix, et pour être désigné tête de liste  François Decoster a besoin des voix de l’UM : soit 100 voix UMP contre moins de 10 pour le Nouveau Centre de Saint Omer) Par conséquent François Decoster, doit « tuer » Richard Honvault. Car l’UMP boulonnaise a besoin d’éliminer Richard Honvault pour reprendre le leadership sur Boulogne.

Ce faisant, ces deux gaillards, François Decoster et Jean Pierre Pont, travaillent contre leur propre parti, le Nouveau Centre qui avait le droit à 7-8 investitures uniques UMP - NC dans le Pas de Calais à ces dernière cantonales, soit  20 % des cantons selon un accord mis en place pour les élections européennes et les régionales, encore fallait-il le demander ..

Circonstance aggravante, l’UMP de Calais était prête à lâcher les 2 cantons de Boulogne à condition d’avoir l’investiture commune UMP-NC  aux cantonales à Calais, ce qui paraît normal...

Or François Decoster, patron du Nouveau Centre du Pas de Calais, et son second Jean Pierre Pont, maire de Neufchâtel Hardelot, ont refusé ce deal et soutenu Alexandre Vankerkhove, contre Natacha Bouchard. L’un de ces deux derniers (Alexandre Vankerkhove ou Natacha Bouchard) est franc maçon et l’autre pas, je vous laisse deviner lequel l’est ...

Résultat Vankerkhove fait 3,7 % des voix, le candidati UMP Philippe Mignonet est éliminé, et le socialiste accède au second tour avec 6 voix d’écart, merci François, merci Jean Pierre ....

En 1998 Vankerkhove avait déjà joué un tour semblable,

Que va penser de ce micmac le patron du Nouveau Centre, Hervé Morin? Bonne question camarade ..

Parce que là, on ne pataugue plus  dans la cuisine  électorale ordinaire avec des plats pas toujours lavés et des ingrédients pas toujours frais, mais dans l’organisation de la déroute électorale, la déroute du Nouveau Centre et par ricochet  celle de l’UMP.

Dans tous les cas résultat des manœuvres des nos deux grands stratèges, François Decoster et Jean Pierre Pont : le Front National au second tour à Boulogne : merci François, merci Jean Pierre ....

A la place d’Antoine Golliot j’irai faire la bise à François Decoster et Jean Pierre Pont, mais discrètement, faut savoir rester digne dans la vie et surtout, surtout sauver les apparences .. 

Quant à Hervé Morin il a le choix :

1/garder François Decoster et Jean Pierre Pont, et se ramasser une gamelle aux prochaines élections dans le Pas de Calais`

2/ virer François Decoster et Jean Pierre Pont, et avoir une chance de ne pas être ridicule aux prochaines élections dans le Pas de Calais`


Et l'électeur va pouvoir mesurer le poids des loges ...